L’Asie devient maitre du e-commerce

by / mardi, 30 septembre 2014 / Published in Blog Smartwebasia
Asie: nouveau maître du e-commerce mondial

L’année 2014 sera définitivement synonyme de révolution dans le monde du e-business mondial. En effet, pour la première fois, les internautes de la zone Asie Pacifique achèteront plus via internet que les Nord-Américains. Avec 385 milliards d’euros dépensés, l’Asie prend la tête contre 353 milliards aux États-Unis et 274 milliards en Europe. Jusque-là maitre du e-business, les USA devrait même perdre leur place de leader au dépend de la Chine d’ici 2016.

La zone Asie-Pacifique est tirée vers le haut grâce notamment à la Chine (60% du marché Asie), l’Inde et l’Indonésie. D’autres régions telles que Singapour et Taïwan font partie des destinations fondamentales pour l’expansion du e-business au cours de l’année à venir. A noter également la présence des BRICS parmi les 7 premiers du e-business mondial.

Prise de pouvoir inéluctable

Cette tendance s’explique bien évidemment par le développement de la zone Asie qui bénéficie désormais de revenus plus élevés et une classe moyenne plus riche, associés à des perspectives économiques en plein boum. En Asie, notamment en Chine, tous les feux sont au vert pour que les marques puissent tirer leur épingle du jeu dans une zone qui semble être un nouvel eldorado.

La chine devrait atteindre 700 millions d’internautes en 2015 contre 550 millions en 2013

Cette croissance peut sembler logique au vu des 1.3 milliards de consommateurs que représente la Chine. Mais ce chiffre n’explique pas tout. En effet, la Chine représentait 550 millions d’internautes en 2013 et devrait atteindre 700 millions en 2015. A titre de comparaison, l’Europe détient 470 000 millions d’internautes. La zone Asie-Pacifique enregistre plus d’un milliard d’internautes et 146 millions de chinois ont déjà achetés sur internet.

Connected People

La nouvelle génération Asiatique a de plus en plus confiance à la vente en ligne grâce à des méthodes de paiement qui lui sont caractéristiques. Ce qui explique cette forte croissance est également l’utilisation du mobile pour 420 millions de Chinois, qui réalise aujourd’hui 12% des ventes en ligne. Le mobile est devenu en Asie un outil de comparaison de prix (très utilisé) mais c’est également un accès direct à l’ensemble des réseaux sociaux qui permettent de convaincre 38% des acheteurs. Les réseaux sociaux les plus connus en Chine sont QQ, RenRen ou Weibo (280 millions d’utilisateurs actifs). La jeunesse asiatique est donc très réceptive et très rapidement ciblée face au web marketing des plus grands site de e-commerce.

Le smartphone, outil majeur du e-commerce en Asie

L’Asie et les NTIC

Comme nous le précisions précédemment, l’Asie renforce son développement dans les NTIC,  mais malgré le milliard d’utilisateurs, le taux de pénétration internet reste encore insuffisant et démontre toutes les ressources de l’Asie.

PAYSPÉNÉTRATION INTERNETUTILISATEURS INTERNET
Chine China flag42%571 343 985
Inde India flag13%155 575 191
IndonésieIndonesia flag15%37 918 340
Malaisie Malaysia flag66%19 239 872
Philippines Philippines flag36%35 046 531
Singapour Singapore flag74%3 940 738
Thailande Thailand flag27%17 698 025
Viêt Nam Viet-Nam flag39%35 056 418

  • Source : International Telecommunications Union (ITU)

Chiffres et tendances

Avec le fort développement d’internet et du téléphone mobile en Asie, 42% des utilisateurs internet vivent aujourd’hui dans la zone Asie Pacifique. L’Asie représente à ce jour 36.5% des ventes en B to C pour atteindre 39.7% en 2017. La situation étant favorable pour l’ensemble des pays asiatiques, les prévisions de vente en e-commerce devrait atteindre 1052 milliards d’ici 2017 (progression de 174.30%). La Chine devrait à elle seule représenter près de 50% du B to C en Asie avec 439 milliards dans les 3 prochaines années. Ce chiffre peut sembler colossal, mais avec de telle progression et un taux de pénétration internet qui devrait très vite doubler, l’Asie n’a pas encore exprimé tout son potentiel. A suivre…

La Chine : pilier de l’Asie

Le podium en Asie-Pacifique se compose de la Chine suivie par le Japon et la Corée du Sud. Même si l’écart semble disproportionné avec le reste de l’Asie, le développement économique du continent permet désormais à chaque nation d’apporter sa pierre à l’édifice de l’empire du e-business asiatique. Avec 6$ dépensés sur 10 en Asie, la Chine reste le grand leader et maitre du e-business du continent.

Tendances E-Commerce en Asie – 2014/2017 (en Milliards)

PAYS2014201520162017Progression (2014/2017)
Chine China flag181.62$274.57$358.59$439.72$142%
Japonjapan flag118,59$127.06$135.54$143.13$21%
Corée du SudSouth-Korea flag18.52$20.24$21.92$23.71$28%
Inde India flag16.32$20.74$25.65$30.31$86%
IndonésieIndonesia flag1.79$2.6$3.56$4.89$173%
Reste AsieASEAN flag25.14$28.16$31.53$34.99$39%

  • Source : Blog LK Conseil

Au deuxième trimestre 2014, 9 enseignes se disputent le marché du e-commerce en Chine avec un podium composé de Tmall (57.36%), JD.com (21.22%) et Suning.com (3.50%). Concernant les produits les plus consommés par les cyberacheteurs asiatiques, les produits électroniques, les livres et le textile sont plébiscités respectivement par 69%, 67% et 63% des e-consommateurs.

Vous souhaitez lancer un e-commerce en Asie…

Hong Kong: symbole de réussite du nouveau maître du e-commerce

En Asie, il est primordial de s’adapter à la réglementation et aux attentes locales 

Les étrangers sont de plus en plus nombreux à vouloir investir au sein de l’e-commerce asiatique. Même si les indicateurs mettent en avant le potentiel économique, un certain nombre d’investisseurs font face à un réel challenge en s’implantant et en investissant en Asie. Il ne faut pas écarter que l’Asie reste spécifique avec des habitudes de consommation très prononcées, il est donc primordial de s’adapter à la réglementation et aux attentes locales. Une enquête réalisée auprès de grandes enseignes de détails européennes et américaines met en avant certains défis à relever pour pouvoir profiter de cette manne financière importante.

Classement des challenges les plus significatifs

  • 50% des personnes interrogées exprime la complexité en termes de réglementation et de conformité au niveau des taxes locales.
  • 46% relèvent le défi de répondre au besoin du marché local. L’Asie n’est pas l’Europe.
  • 44% doivent faire face à des barrières linguistiques importantes. La communication, le management et la manière d’appréhender les relations professionnelles sont très spécifiques et souvent très différentes des habitudes occidentales.
  • 42% pointent du doigt les difficultés et les coûts au niveau des expéditions.
  • 37% signalent l’importance des modes de paiement qui doivent être adaptés à la demande locale.
  • 37% mentionnent le règlement de monnaie transfrontalière.

Les 5 facteurs clés de réussite

Une maitrise de ces défis est un facteur de réussite, car si vous répondez aux exigences et attentes, l’accès au marché asiatique sera facilité et les chances de séduire la clientèle locale seront notables. Les entrepreneurs doivent donc mettre en œuvre une stratégie complète permettant d’éviter les écueils et d’appréhender les challenges attendus. L’expérience des différents entrepreneurs met en avant 5 facteurs clés de réussite:

  • 45% : acquérir des connections en Chine
  • 43% : mettre en place une gestion des risques
  • 35% : acquérir des connections globales
  • 30% : créer des connections avec les USA
  • 30% : miser sur des méthodes de paiements alternatives et locales.

En résumé…

L’Asie est aujourd’hui prometteuse au niveau du e-commerce grâce à une pénétration internet de plus en plus importante et une croissance à deux chiffres. En face, l’Europe ne peut plus offrir de telles ambitions avec une stagnation au niveau internet mais également une fragilité sur le plan économique.

Malgré toutes ces belles promesses, n’oubliez pas que l’Asie n’est pas l’Europe, cela peut sembler simpliste, mais la compréhension et l’analyse du fonctionnement asiatique sur les relations professionnelles vous offriront un avantage significatif. L’Asie, et notamment la Chine, est extrêmement accueillante et encourage les entreprises étrangères à investir sur le continent. Pour démontrer le souhait d’attirer les investisseurs, le porte-parole du ministère des affaires étrangères en Chine avait cité le proverbe chinois « Gong Xi Fa Cai », afin de souhaiter la fortune aux étrangers.

« Gong Xi Fa Cai »

Laisser un commentaire

TOP